OU


Boulimie

 Thèmes.  Lien vers cette page.

La boulimie est un trouble des conduites alimentaires, caractérisé par un rapport pathologique à la nourriture, se manifestant par des ingestions excessives d’aliments, de façon répétitive et durable. Ces ingestions, appelées crises de boulimie, peuvent durer entre quelques minutes et plusieurs heures. Cette maladie est souvent apparentée à une forme d’addiction dans la mesure où l’individu entretiendra avec la nourriture un rapport similaire à celui que certaines personnes peuvent entretenir avec la drogue.

Une corrélation est notée entre trouble du comportement alimentaire (boulimie et anorexie) et trouble de la sexualité. Une proportion anormalement élevée de cas d’abus sexuel lors de l’enfance et de l’adolescence a été soulignée par plusieurs études épidémiologiques :

« High self-reported rates of neglect and emotional abuse, by persons with binge eating disorder and night eating syndrome » (lire le rapport en ligne).

« Reported sexual abuse and eating psychopathology: a review of the evidence for a causal link » (lire le rapport en ligne).

Une interprétation psychiatrique voit la boulimie comme une réaction de défense contre la séduction et l’acte sexuel par la déformation du corps (obésité notamment) ; au contraire de l’anorexie qui viserait les mêmes objectifs en ramenant le corps à l’état pré-pubère (aménorrhée notamment).

La boulimie est une des formes les plus sévères des troubles alimentaires avec l’anorexie. La crise de boulimie se caractérise par une augmentation pathologique du besoin de nourriture sans nécessairement ressentir la faim. Elle est la plupart du temps suivie par un sentiment très fort de colère ou de dégoût de soi (notamment dans le cas d’une boulimie vomitive). L’individu boulimique peut avoir recours à certains actes en vue de stabiliser son poids, tels que la provocation du vomissement, l’utilisation inappropriée de laxatifs et/ou de diurétiques, la pratique excessive de sport et une restriction alimentaire très sévère. On associe souvent la boulimie aux vomissements bien qu’ils ne soient pas systématiques. Ces actes ont pour principal objectif de réduire au maximum la quantité de calories ingérées lors de la crise de boulimie. Bien que la personne boulimique croit réussir à éliminer toutes ces calories, ce n’est bien souvent pas le cas et, en général, les crises s’accompagnent d’une prise de poids plus ou moins importante.

La boulimie est plus fréquente que l’anorexie, et elle lui est souvent associée. Elle touche plus les femmes que les hommes (9/10), notamment la femme jeune. Dans ce cas, elle débute souvent en fin d’adolescence (18-19 ans) et concerne en France 3 % des adolescentes. Cependant, ces chiffres pourraient être sous-estimés du fait de la difficulté à détecter la « boulimie avec purge » (vomissement, lavement…) qui ne crée pas les symptômes habituels d’obésité ou de maigreur morbide. Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Boulimie de Wikipédia en français (auteurs)

D’après Sylvie Batlle, l’art-thérapie peut aider à surmonter la boulimie. Voir son livre sur le sujet.

Téchnique/méthode pouvant convenir (liste non exhaustive) :


  1.