Connexion

Quels sont les avantages du Tai-chi pour la santé?

 Actualité.  URL de cette page.

Le Tai-chi est un art martial non compétitif connu pour ses techniques d’autodéfense et ses bienfaits pour la santé. En tant qu’exercice, il combine la pleine conscience avec des exercices physiques doux et des étirements.

 

Les recherches ont produit des résultats mitigés mais semblent montrer que le Tai-chi peut améliorer le contrôle de l’équilibre, la forme physique et la flexibilité, et pourrait réduire le risque de chutes chez les personnes âgées.

 

Le Tai-chi semble également réduire la douleur et les symptômes de la dépression dans certains cas.

L’art martial est une ancienne tradition chinoise qui a évolué au cours des siècles. Pour ses défenseurs, il est devenu un moyen de réduire le stress et l’anxiété, une forme de “méditation en mouvement”. Ses partisans prétendent qu’il favorise la sérénité et la paix intérieure.

 

Il est sans danger pour les personnes de tous âges, car il ne sollicite pas trop les muscles et les articulations.

Cet article explore les preuves documentées des avantages du Tai-chi.

 

Avantages du Tai-chi

Diverses recherches suggèrent que les avantages du Tai-chi pourraient inclure une amélioration de l’équilibre, de la gestion de la douleur et de la fonction cognitive chez les personnes atteintes ou non de maladies chroniques.

Parmi les autres avantages possibles, citons l’amélioration de la qualité du sommeil et du système immunitaire.

 

Réduction de chutes

Le Tai-chi a montré certains avantages potentiels pour aider à prévenir les chutes et diminuer les risques de trébucher chez les personnes âgées dans diverses études.

 

  • Un examen de 2012 a examiné 159 essais contrôlés randomisés portant sur divers types d’intervention destinés à prévenir les chutes chez les personnes âgées.
  • Les études [1] concernaient plus de 79.193 personnes et les auteurs ont conclu que le Tai-chi pouvait réduire le risque de chute.
  • Une analyse de 2015 [2] de sept essais portant sur 544 praticiens du Tai-chi-chuan menée en 2015 a conclu que cela avait contribué à améliorer le contrôle de leur équilibre et de leur flexibilité.
  • Une étude Cochrane de 2014 [3] a révélé que des exercices, y compris le Tai-chi, auraient peut-être permis de réduire la crainte de tomber parmi les adultes plus âgés dans une communauté de retraités immédiatement après leur entraînement. Cependant, l’examen n’a pas permis de tirer des conclusions sur la réduction de la fréquence des chutes par le Tai-chi.
  • Un essai mené en 2012 [4] auprès de 195 personnes âgées atteintes de la maladie de Parkinson a montré que le Tai-chi permettait de traiter les problèmes d’équilibre avec plus de succès que les exercices de résistance ou les étirements réguliers.
  • Un autre article [5] note que le Tai-chi est une activité sportive efficace pour les facteurs liés aux chutes chez les personnes âgées.
  • Les preuves de ces études semblent suggérer que le Tai-chi pourrait aider à soutenir de nombreux aspects de l’équilibre et de la posture.

 

Douleurs chroniques

Plusieurs petites études suggèrent que le Tai-chi peut avoir un impact significatif sur la douleur chronique ressentie lors d’affections spécifiques, telles que l’arthrose du genou et la fibromyalgie.

Suite de l’article plus bas.

Ce type d’article vous intéresse? Ne ratez plus aucun article en les recevant directement par email.
Remplissez ici vos coordonnées et recevez la newsletter mensuellement.
* information requise




 

  • Une méta-analyse de 2013 [6] portant sur sept essais différents semblait démontrer qu’une cure de Tai-chi de 12 semaines pouvait améliorer la raideur et les symptômes douloureux de l’arthrose du genou et améliorer la condition physique.
    Les auteurs de la revue ont recommandé de poursuivre les essais à plus grande échelle pour étayer leurs conclusions. Les études qu’ils ont examinées présentaient des défauts et des biais potentiels.
  • Une analyse Cochrane de 54 études [7] portant sur 3.913 participants a montré que le Tai-chi pouvait aider à améliorer la fonction physique chez les personnes souffrant d’arthrose du genou. Le Tai-chi n’était à la base que de 5 de ces études, mais il était évident que l’exercice physique aidait à soulager à court terme l’arthrose du genou.
  • Le Tai-chi semble également avoir fait ses preuves en tant qu’outil de gestion de la fibromyalgie.
  • Un essai de 2010 [8] a montré que le Tai-chi était mieux pour régulariser les habitudes de sommeil et traiter les symptômes de la douleur, de la dépression et de la fatigue chez les personnes atteintes de fibromyalgie, que l’éducation au bien-être et les étirements.
  • Une étude menée en 2012 [9] sur 101 personnes a également suggéré que la combinaison du Tai-chi avec un entraînement à la pleine conscience pourrait améliorer à la fois les symptômes de la fibromyalgie et les difficultés fonctionnelles.

 

Insuffisance cardiaque chronique

Certains praticiens du Tai-chi le considèrent comme un outil de gestion efficace pour les personnes souffrant d’insuffisance cardiaque chronique. Les preuves disponibles, toutefois, ne corroborent pas cette conclusion, et toutes les études montrant une amélioration concluent à l’insignifiance des résultats.

 

  • Une revue systématique de 20 études réalisée en 2015 [10] a montré que le Tai-chi était bénéfique pour de nombreux domaines de la santé cardiovasculaire, tels que la pression artérielle et le rythme cardiaque, bien que la qualité des études soit faible et les chercheurs n’ont tiré aucune conclusion définitive.
  • Une revue Cochrane de 13 petits essais [11] a également montré des preuves peu concluantes pour soutenir le tai-chi en tant que mesure préventive contre les maladies cardiovasculaires.
  • Cependant, les résultats d’un essai [12], qui a suivi des personnes après une crise cardiaque récente, ont montré que le Tai-chi améliorait considérablement la capacité maximale en oxygène.

 

Santé mentale et fonction cognitive

Le Tai-chi est un art martial calme et fluide, associé à la conscience et au bien-être psychologique.

 

  • Cependant, les preuves sont minces concernant les avantages du Tai-chi sur la santé mentale. Certaines études ont mis en avant un lien, mais une grande méta-analyse de 40 études réalisée en 2010 [13] n’a pas permis de tirer des conclusions définitives.
  • De même, un examen de 27 études [14] effectué la même année n’a pas permis de confirmer une relation statistiquement significative. Sur 77 articles au total, seuls 27 ont trait aux avantages du tai-chi sur la santé mentale.
  • Des études portant sur l’effet du Tai-chi sur la fonction cognitive ont donné des résultats plus prometteurs. Une analyse systématique et une méta-analyse de 2014 [15] portaient sur 2.553 adultes de 60 ans et plus ne présentant pas de déficience cognitive. Les résultats ont été significatifs pour montrer des effets bénéfiques sur la fonction cognitive. Les études ont également démontré des avantages modestes mais significatifs pour les personnes souffrant de troubles cognitifs.
  • Une analyse de 2015 de neuf études [16] portant sur 632 adultes en bonne santé a montré les avantages potentiels du Tai-chi sur les capacités cognitives. Il a préconisé de nouvelles études à grande échelle pour confirmer les avantages potentiels du Tai-chi.

 

Bien que le Tai-chi soit une activité douce à faible impact, les gens doivent consulter un médecin avant de commencer. Cela s’applique particulièrement aux personnes âgées, aux femmes enceintes, et les personnes souffrant de maux de dos et de l’ostéoporose.

 

Types de Tai-chi

Il existe cinq styles de Tai-chi, datant de différentes périodes de l’histoire. Chacune a un ensemble unique de méthodes et de principes, de lignage et de date d’origine.

Elles sont:

  • Style Chen, qui a commencé entre 1580 et 1660
  • Style Yang, qui a commencé entre 1799 et 1872
  • Le style Wu ou Wu (Hao), qui a commencé entre 1812 et 1880
  • Style Wu, qui a commencé entre 1870 et 1942
  • Style Sun, qui a commencé entre 1861 et 1932

 

Certaines de ces formes de Tai-chi se tournent vers la santé, tandis que d’autres insistent sur la compétition ou la légitime défense.

 

Les personnes qui envisagent un cours de tai-chi devraient demander à l’instructeur quel style ils pratiquent et s’il offre les avantages escomptés.

 

Un peu d’histoire

Les véritables origines du Tai-chi restent un mystère, mais les concepts sont enracinés dans l’histoire chinoise, le taoïsme et le confucianisme.

 

Le fondateur du Tai-chi serait Zhang Sanfeng, un moine taoïste du 12ème siècle. Certaines histoires affirment que Zhang Sanfeng a quitté son monastère pour devenir un ermite et qu’il a créé une forme de combat basé sur la douceur.

 

« Dans chaque mouvement, chaque partie du corps doit être légère, agile et liée. Les postures doivent être sans pauses. Le mouvement devrait être enraciné dans les pieds, libéré par les jambes, dirigé par la taille et exprimé par les doigts. Les mouvements substantiels et non substantiels doivent être clairement différenciés. » – Sanfeng

 

Vu la nature soft du Tai-chi, il convient aux personnes de tout âge.
 

Références
[1] Interventions for preventing falls in older people living in the community.
[2] Improvement of balance control ability and flexibility in the elderly Tai Chi Chuan (TCC) practitioners: a systematic review and meta-analysis.
[3] Exercise for reducing fear of falling in older people living in the community..
[4] Tai-chi and postural stability in patients with Parkinson’s disease..
[5] Tai Chi vs. combined exercise prescription: A comparison of their effects on factors related to falls..
[6] Efficacy of Tai Chi on pain, stiffness and function in patients with osteoarthritis: a meta-analysis.
[7] Exercise for osteoarthritis of the knee.
[8] A randomized trial of tai chi for fibromyalgia..
[9] A randomized controlled trial of 8-form Tai-chi improves symptoms and functional mobility in fibromyalgia patients..
[10] The effect of Tai Chi training on cardiorespiratory fitness in healthy adults: a systematic review and meta-analysis..
[11] Tai Chi to prevent cardiovascular disease.
[12] Tai Chi Chuan improves functional capacity after myocardial infarction: A randomized clinical trial..
[13] Tai Chi on psychological well-being: systematic review and meta-analysis..
[14] Tai Chi on psychological well-being: systematic review and meta-analysis..
[15] Effect of tai chi on cognitive performance in older adults: systematic review and meta-analysis..
[16] Tai Chi and the Protection of Cognitive Ability: A Systematic Review of Prospective Studies in Healthy Adults..



Dans cet article

Trouble du sommeil

technique pouvant convenir : Tai-chi


Renforçer les défenses immunitaires
Parkinson
Dépression
Maladie chronique
Douleur chronique
Insomnie
Fibromyalgie