Connexion

Comment reconnaître une dépression bipolaire et comment la traiter?

 Actualité.  URL de cette page.

Pour certaines personnes, le trouble bipolaire peut provoquer des épisodes de dépression. Les gens peuvent gérer la dépression du type bipolaire en utilisant des médicaments, en suivant des thérapies et d’autres traitements.

Le trouble bipolaire est un problème de santé mentale qui implique des changements d’humeur, de niveaux d’énergie et d’activité. Selon le type de trouble bipolaire, une personne peut être victime d’épisodes de dépression qui nuisent à l’achèvement de ses tâches quotidiennes.

Ces symptômes de la dépression sont similaires à ceux d’autres troubles de l’humeur liés à la dépression, tels que le trouble dépressif majeur. Cependant, les personnes atteintes de trouble bipolaire peuvent également connaître des épisodes de manie ou d’hypomanie.

Le trouble bipolaire est une maladie chronique, mais les personnes bipolaires peuvent gérer les symptômes de la dépression et de la manie ainsi que prévenir les complications en suivant un traitement.

Avant d’aborder les traitements possibles, nous passerons en revue les causes de la bipolarité, les symptômes et le diagnostic de la bipolarité.

 

1. Les causes du trouble bipolaire

À l’heure actuelle, on ignore quelle est la cause du trouble bipolaire.
La cause est probablement une combinaison de facteurs biologiques et environnementaux qui conduisent au développement du trouble bipolaire. Les facteurs de risque du trouble bipolaire comprennent:

  • antécédents familiaux de maladie mentale
  • la génétique
  • structure et fonction du cerveau

 
 

2. Symptômes du trouble bipolaire

Les symptômes du trouble bipolaire diffèrent selon le type. Au sein de ces types, les épisodes maniaques et dépressifs peuvent avoir une fréquence et une gravité différentes.

Le trouble bipolaire 1 est caractérisé par des épisodes maniaques qui durent au moins 7 jours, voire moins si les symptômes sont si graves que la personne doit être hospitalisée. Les personnes peuvent également avoir des épisodes dépressifs qui durent généralement deux semaines, bien que les personnes bipolaires 1 puissent ne jamais connaître d’épisode dépressif majeur.

Les personnes atteintes du trouble bipolaire 2 ont tendance à connaître des épisodes hypomaniaques précédés ou suivis par un épisode dépressif majeur.
Pendant les épisodes de dépression, les symptômes peuvent inclure:

  • humeur basse
  • sentiment d’impuissance et d’inutilité
  • irritabilité
  • manque d’énergie
  • difficulté de concentration
  • perte d’intérêt pour la vie quotidienne
  • délires
  • manque d’appétit
  • difficulté à dormir
  • pensées suicidaires

 

Pendant les épisodes de manie, les symptômes peuvent inclure:

  • hauts émotionnels, ou être très heureux
  • l’hyperactivité
  • parler très rapidement, avec des changements rapides de sujet
  • pensées rapides
  • sentiments d’importance personnelle
  • adopter des comportements spontanés et risqués
  • irritabilité
  • délires
  • difficulté à dormir

 

La fréquence de ces épisodes varie. Une personne peut présenter des épisodes de cycle rapide ou des périodes prolongées de dépression ou de manie.
Les personnes peuvent également ressentir des symptômes de dépression au cours d’un épisode maniaque, ce que les professionnels de la santé mentale peuvent appeler des symptômes mixtes.

À long terme, les personnes atteintes de trouble bipolaire peuvent présenter de graves problèmes de santé physique, notamment:

  • obésité
  • diabète
  • troubles métaboliques
  • troubles cardiovasculaires
  • dysfonction sexuelle
  • accident vasculaire cérébral

 

Ces complications peuvent devenir graves. Une étude estime que l’espérance de vie moyenne des personnes atteintes de trouble bipolaire est inférieure d’environ 12 à 13 ans à celle des personnes non atteintes.
Cependant, un traitement efficace réduira le risque qu’une personne développe des complications de santé liées au trouble bipolaire.

 

3. Quand consulter un docteur

Les problèmes de santé mentale affectent chaque personne de façon différente. Si une personne soupçonne qu’elle-même ou un de ses proches est susceptible d’être atteinte d’un trouble bipolaire, elle peut s’adresser à un professionnel de la santé pour obtenir de plus amples informations.

Il est utile de consulter un médecin pour tout symptôme persistant lié à l’humeur ou à l’anxiété, ou tout autre symptôme d’un problème de santé mentale.

Les problèmes de santé mentale sont moins visibles que certains troubles de santé physique, mais il est tout aussi important de veiller à la santé mentale.

Si le traitement bipolaire actuel provoque des effets secondaires, parlez-en à un médecin. Il est recommandé d’éviter d’arrêter brusquement la prise de médicaments, car cela pourrait aggraver les symptômes et entraîner des effets de sevrage.
Consultez toujours un médecin avant de modifier vos médicaments.

 

4. Diagnostic du trouble bipolaire

Le médecin d’une personne peut les diriger vers un professionnel de la santé mentale (psychologue, thérapeute, …), qui peut ensuite évaluer une personne pour le trouble bipolaire.

Le professionnel de la santé mentale posera des questions sur les symptômes de la personne, ainsi que des questions plus générales sur les événements de la vie et le bien-être général.

Ils poseront des questions sur les antécédents familiaux, en cherchant à savoir si d’autres membres de la famille ont déjà eu des problèmes de santé mentale.

Le diagnostic du trouble bipolaire peut être difficile pour plusieurs raisons. Ses symptômes chevauchent ceux d’autres conditions, telles que la dépression ou la psychose. De plus, certaines personnes peuvent commencer par un épisode dépressif majeur, sans symptômes maniaques ou hypomaniaques.

Les personnes atteintes de trouble bipolaire peuvent également avoir d’autres problèmes de santé mentale, tels que les troubles anxieux, qui peuvent également compliquer l’élaboration d’un diagnostic.

 

5. Traitement du trouble bipolaire

Le trouble bipolaire est une maladie qui dure toute la vie. Les traitements visent à stabiliser l’humeur d’une personne et à l’aider à gérer d’autres symptômes.
Dans certains cas, les changements d’humeur d’une personne peuvent être graves.
Les professionnels de la santé mentale adaptent les traitements à l’individu afin de réduire leur impact sur la vie quotidienne et le bien-être mental.

 

5.1. Des médicaments

Il existe plusieurs types de médicaments pour les personnes atteintes de trouble bipolaire. Le type dépendra du type et de la gravité des symptômes.
Les types de médicaments les plus courants pour traiter le trouble bipolaire sont:

  • les stabilisateurs de l’humeur, tels que le lithium
  • antipsychotiques, tels que l’olanzapine
  • les antidépresseurs, tels que la fluoxétine

Ces médicaments peuvent avoir des effets secondaires, dont certains peuvent devenir graves. Par exemple, l’utilisation prolongée d’antipsychotiques peut entraîner une prise de poids, une modification du taux de cholestérol et des problèmes cardiaques.

Les antipsychotiques ainsi que les antidépresseurs sont fortement déconseillés dans le cas d’un suivi thérapeutique car ils alternent trop la psyché du patient, rendant certaines thérapies impossibles.

Si le patient suit une thérapie et qu’il a besoin d’un stabilisateur, alors il est préférable d’utiliser un stabilisateur naturel à base de millepertuis. On le trouve facilement dans les magasins bio.

 

5.2. Thérapie

Les professionnels de la santé mentale recommandent souvent la psychothérapie parallèlement à certains médicaments pour traiter le trouble bipolaire. La psychothérapie est également appelée thérapie par la parole.
En plus de traiter les symptômes, la psychothérapie présente divers avantages, tels que l’aide et l’éducation concernant la vie avec le trouble bipolaire.
Les types de psychothérapie comprennent:

  • thérapie cognitivo-comportementale
  • thérapie axée sur la famille
  • thérapie interpersonnelle
  • psychoéducation

 

5.3. Autres traitements

Les combinaisons de médicaments et de thérapies sont efficaces pour beaucoup de gens. Si une personne constate que ses médicaments ne produisent pas l’effet souhaité, un professionnel de la santé mentale peut vous recommander d’autres options.

Par exemple, la thérapie électroconvulsive (ECT = electroconvulsive therapy) utilise des impulsions électriques pour provoquer une crise, ce qui a un impact sur les symptômes par des voies inconnues jusqu’à présent. L’ECT peut être efficace chez les personnes atteintes d’un trouble bipolaire sévère résistant au traitement.

L’Institut national de la santé mentale (NIMH) affirme que les méthodes modernes de ECT sont prometteuses pour le traitement des problèmes de santé mentale. Cependant, les méthodes ECT peuvent avoir les effets secondaires suivants:

  • maux de tête
  • maux d’estomac
  • douleurs musculaires
  • problèmes de mémoire

 

Des recherches sont en cours pour développer de nouvelles approches de traitement relatives à la stimulation cérébrale, à la modification du mode de vie et à de nouveaux médicaments pour le traitement du trouble bipolaire.

Les troubles bipolaires peuvent également entraîner diverses complications pour la santé physique, telles que les maladies cardiovasculaires.

Les professionnels de la santé détermineront le meilleur plan d’action pour prévenir ou traiter ces complications au cas par cas.

 

6. Conclusions

Le trouble bipolaire peut provoquer des épisodes de dépression.
Avec l’aide d’un professionnel de la santé mentale (psychologue, thérapeute, …), les personnes peuvent gérer les symptômes de la dépression bipolaire afin de stabiliser leur humeur et de prévenir les complications de santé futures.