Connexion

Vous ne savez pas quel jours nous sommes aujourd’hui ? Il y a une raison psychologique à cela

 Actualité.  URL de cette page.

Si vous ne savez pas quel jour il est, vous n’êtes pas la/le seul. Il y a un terme pour ce que vous ressentez: la désintégration temporelle.

Le Dr Alison Holman, psychologue et professeur agrégé de sciences infirmières à l’Université de Californie, Irvine, explique que c’est un phénomène durant lequel les gens sont incapables de conserver et d’organiser les informations relatives au temps, comment faire les choses dans un ordre séquentiel, ou ce qui s’est passé hier ou la veille.

 

«Pour ceux qui restent à l’intérieure tout le temps, les jours se fondent entre eux. Il n’y a pas de distinction entre la semaine de travail et le week-end et vous perdez le sens du temps et l’heure qu’il est. ”

 

En pleine pandémie mondiale de coronavirus, les gens recherchent massivement sur Google «quel jour est-il» et tweetent également leur état de confusion.
Le terme de désintégration temporelle a vu le jour avec le psychiatre Frederick Melges (de Stanford), qui a étudié le phénomène dans les années 70 et 80. Holman a utilisé le terme pour décrire les personnes qui ont perdu leur maison à cause d’un incendie, un événement radical qui a changé leur vie. Certains ont connu “un ralentissement de leur vie jusqu’à un rythme vraiment étrange, se sentant quelque peu désorientés, n’ayant pas une idée de l’avenir”.

 

Le Dr Ruth Ogden, maître de conférences et chercheur à l’école de psychologie de l’Université John Moores de Liverpool en Angleterre, a expliqué que les effets émotionnels du coronavirus causés par les injonctions de rester à la maison et les recommandations de distanciation sociale – la solitude, l’absence de but – créent “la sensation du temps qui passe.”

“C’est parce que notre sens du temps est régi en partie par les émotions que nous ressentons et les actions que nous effectuons”, a déclaré Ogden.

 

Les gens ont tendance à avoir des jours fortement chargés , avec des routines de travail, des réunions et des excursions sociales qui aident à garder une trace de nos jours. Vous pouvez avoir une soirée hebdomadaire avec des amis le mardi, un cours de pilates le jeudi et l’église le dimanche. Tout cela est perdu lorsque nous sommes coincés à la maison.

Ajoutez à cela un stress accru sur notre avenir immédiat, dit Holman, et il n’est pas étonnant que nous ayons perdu de vue quelque chose d’aussi simple que le jour.

“Nous ne savons pas dans quelle mesure nous contiendrons ce virus, nous ne savons pas qui, dans nos familles ou nos communautés, tombera malade”, a-t-elle déclaré. “Nous ne savons pas quand nous reprendrons le travail, et pour les personnes qui ont perdu leur travail – (au moins) 22 millions de personnes – elles sont confrontées au stress non seulement du fait que le virus est dans leur communauté, mais sont confrontés au fait qu’ils peuvent ne pas avoir assez d’argent pour s’occuper de leurs enfants ou payer un loyer.”

 

Suite de l’article plus bas.

Ce type d’article vous intéresse? Ne ratez plus aucun article en les recevant directement par email.
Remplissez ici vos coordonnées et recevez la newsletter mensuellement.

* information requise




 

Holman et Ogden ont tous deux déclaré que ce sentiment que les jours se mélangent se terminera probablement une fois que nous serons en mesure de commencer à planifier et de revenir à nos anciennes habitudes.

Mais il y a une possibilité très réelle, que la “nouvelle normalité” puisse subsister longtemps après que nous soyons revenus à nos routines habituelles. Holman stipule : « Un événement qui change la vie, telle la pandémie de COVID-19 actuelle, peut modifier la façon dont une personne vit même lorsque la pandémie est terminée, surtout si la personne est exposée à des niveaux élevés de stress, comme ceux qui travaillent en première ligne dans les hôpitaux. »

“Plus le stress est intense, plus ils devront se concentrer et se focaliser sur le moment présent et plus il sera difficile de surmonter ce stress”, a-t-elle déclaré. “Cette pandémie est un facteur de stress chronique ponctué de facteurs de stress aigus … plus les gens sont confrontés à ce stress, plus ils risquent de faire face à une désintégration temporelle.”

 

Comment puis-je trouver une routine tout en étant coincé à la maison?

Il y a plusieurs façons de retrouver ce sentiment de contrôle et de routine en ces temps ténus. Ogden suggère de créer de nouvelles routines – faire une promenade en respectant les distances sociales, discuter par vidéo (via Skype, FaceTime, WhatsApp, …) avec des amis et la famille ou aller à l’épicerie certains jours.

Et entre temps, Holman suggère de “faire appel à votre passé pour aider votre présent”. Se rappeler les moments du passé où vous avez surmonté du stress émotionnel et visualiser ce que vous pouvez tirer de ces expériences au cours de cette pandémie, peut vous donner le contrôle du présent et vous donner ce qu’il vous faut pour progresser vers un avenir positif”.

Plus important encore, suggère-t-elle, aiguiser votre «sens fondamental de la responsabilité sociale» vous aide à conserver un sens de l’objectif et de la responsabilité pendant une période où cela vous semble difficile.

“(Prenez) la responsabilité de soutenir vos voisins, votre communauté. Plus vous les soutenez, plus votre communauté sera en bonne santé (et) plus vous serez protégé par cette communauté”, a-t-elle déclaré. “Cela peut vous donner un avenir.”


Do NOT follow this link or you will be banned from the site!