OU


Trouble du comportement alimentaire

 Thèmes.  Lien vers cette page.

Les troubles des conduites alimentaires (ou troubles des comportements alimentaires) (TCA) se caractérisent par un trouble en rapport à l’alimentation. Cette psychopathologie qui se présente sous des formes diverses peut apparaître à tout âge mais touche principalement les adolescents et les enfants notamment les filles. Elle peut être reliée à un autre trouble psychique comme les dépressions, les psychoses (délire d’empoisonnement) ou traduit un fonctionnement borderline et/ou addictif.

Les TCA sont à distinguer d’affections organiques telles que par exemple la « véritable » anorexie qui est un trouble strictement médical. En clinique, ces différentes formes se présentent soit de manière isolée soit mixte : l’anorexie mentale, la boulimie, le pica, le mérycisme, l’hyperphagie, la sitiomanie et la carpophobie.

Les TCA peuvent être transitoires ou durables et alors parfois devenir invalidants, engendrant même un risque vital (en particulier pour l’anorexie mentale). Les traitements de ces troubles sont effectués en collaboration entre par exemple le pédiatre, le pédo-psychiatre ou pédo-psychologue. Ils comprennent généralement des aspects psychothérapeutiques, éducatifs (comportementaux), diététiques et médicaux. Les traitements mobilisent de surcroît souvent l’entourage, famille, conjoint , etc.

Les TCA touchent généralement les femmes adolescentes ou jeunes adultes des pays occidentaux. En France, 600 000 personnes seraient touchées par des TCA2.

L’anorexie touche 0,7 % des adolescentes alors que la boulimie touche 1 à 2 % des femmes de 16 à 35 ans. Les résultats des études épidémiologiques portent à croire que la prévalence d’anorexie mentale augmente chez les adolescents depuis les 50 dernières années et que son âge d’apparition aurait probablement diminué. En effet, 25,7 cas d’anorexie mentale sur 100 000 filles de 10 à 14 ans ainsi que 3,7 cas sur 100 000 chez les garçons du même âge auraient été relevés (voir le rapport). Également, 56,4 % des personnes atteintes d’anorexie mentale et 95,4 % de celles atteintes de boulimie mentale présentent une comorbidité en lien avec les troubles de l’humeur, les troubles anxieux, l’abus de substance et/ou la gestion des impulsions. Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Trouble des conduites alimentaires de Wikipédia en français (auteurs)

Vous trouverez sur ce site les TCA suivants :

Téchnique/méthode pouvant convenir (liste non exhaustive) :


  1.