OU


Sophrologie

 Techniques/méthodes.  Lien vers cette page.

En résumé Description plus élaborée Peut convenir dans les cas suivant Témoignages

En résumé

Le mot sophrologie fait à mon sens très sérieux voir même “scientifique”. En faisant des recherches j’ai pu constater que la définition et la pratique en tant que tel de la sophrologie diffère très fort d’une école à l’autre et donc aussi d’un praticien à l’autre. Chez certains la sophrologie ressemble plus à un mélange d’exercices de yoga et des exercices de respiration, tant dis que chez d’autres cela s’approche plus de l’hypnose. Si on remonte à la source de la sophrologie, on arrive chez le créateur de cette technique, Alfonso Caycedo, médecin neuropsychiatre colombien ayant étudié l’hypnose. Afin de bien faire la distinction entre sa sophrologie et les dérivés de sa technique, il a renommé sa technique en sophrologie caycédienne (et il a été jusqu’à enregistré un brevet sur ce nom afin de s’assurer qu’on puisse distinguer sa technique des autres).
En France certaines formations de sophrologie bénéficient d’une inscription au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) de niveau III (nomenclature de 1969). Cette inscription permet de bénéficier d’une prise en charge au titre de la formation professionnelle.

La sophrologie la plus courante consiste en des exercices respiratoires en combinaison avec des mouvements du corps.

Description plus élaborée

Introduction | Divers courants | Diplômes et praticiens

Introduction

La sophrologie est une technique de développement personnel, qui s’intéresse à l’étude de la conscience individuelle, dans une approche qui se veut phénoménologique visant à tenir compte de l’historicité de chacun. Cette méthode est parfois comparée à l’hypnose.

En France, la sophrologie a pénétré le secteur de la santé, notamment le domaine des pathologies chroniques. Ainsi, il n’est pas rare que des patients atteints de cancers se voient proposer, pendant ou après des traitements de chimio- ou radiothérapie, la pratique de la sophrologie comme « soin de support », elle est également utilisée dans le sport et le monde de l’entreprise.

Sans efficacité thérapeutique prouvée, la sophrologie demeure considérée comme une pseudo-science par les autorités médicales en France.

La sophrologie a été créée en 1960 par Alfonso Caycedo, médecin neuropsychiatre colombien ayant étudié l’hypnose, après un voyage en Inde avec sa femme adepte du yoga. Il l’a ensuite renommée en sophrologie caycédienne pour se distinguer d’autres courants de la même méthode apparus par la suite.

 

Divers courants

Le mot « sophrologie » n’a jamais été protégé dans son usage public et diverses écoles de formation à la sophrologie se sont ouvertes, variant le contenu des apprentissages, sans l’accord de Caycedo. Ce dernier a alors trouvé une nouvelle appellation, « sophrologie caycédienne », cette fois déposée à La Haye breveté à l’OMPI (organisme de protection mondiale des propriétés intellectuelles et droits d’auteur).

Ainsi en France :

  • le concept a été récupéré dans les domaines de la formation, du coaching, du marketing, du bien-être;
  • la liberté d’entreprendre a permis de contourner les principes de la sophrologie caycédienne;
  • on a essayé d’y intégrer d’autres techniques (hypnose, yoga, massages, cognitivisme, PNL, Qi Gong, etc.)
  • le découragement d’anciens membres de l’école caycédienne (rigueur sémantique, formation et pratique continue, améliorations de la méthode, lenteur des instances académiques) a conduit à des écoles alternatives.

Ainsi s’est constitué au fil du temps un mouvement multiple (écoles, syndicat, observatoire, instituts de formations, cabinets de sophrologues…) au vocable proche mais aux pratiques plus ou moins éloignées des fondements et de celles de Caycedo.

 

La sophrologie caycédienne

La sophrologie caycédienne (d’abord créée sous l’appellation de « sophrologie » par Alfonso Caycedo en 1960, le qualificatif « caycédienne » a été ajouté et labellisé en 1989) est présentée entre autres comme méthode de développement personnel et de gestion du stress par son créateur lors de sa déclaration à Récife en 1977.

Après ce schisme, Caycedo se moque des pratiques sophrologiques émancipées de son influence avec l’appellation de « Sophrologies cui-cui ».

 

Diplômes et praticiens

En 2015, ce métier n’est pas réglementé et son exercice est libre en France (« accessible sans diplôme particulier » selon la fiche Rome K1103 de Pôle Emploi). Un tel praticien ne peut légalement procéder à aucun acte médical, tel que le diagnostic, un traitement médical ou la prescription de médicaments.

Certaines formations de sophrologie bénéficient d’une inscription au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) de niveau III (nomenclature de 1969). Cette inscription permet de bénéficier d’une prise en charge au titre de la formation professionnelle et de la validation des acquis de l’expérience (VAE).
Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sophrologie de Wikipédia en français (auteurs)