Connexion

Yoga et santé font bon ménage

 Actualité.  URL de cette page.

Grâce à ses multiples vertus, la discipline originaire de l’Inde peut être utile notamment pour combattre les troubles digestifs et l’hypertension artérielle.

Le yoga est basé sur des postures, sur la respiration, la concentration ainsi que la méditation, et il ne nécessite pas de qualités physiques particulières. Il en existe de nombreuses écoles, mais toutes ont les mêmes bienfaits, notamment une bonne maîtrise du corps, une plus grande souplesse, un gain d’énergie, une meilleure résistance à la fatigue et une diminution des tensions corporelles. À cela, les médecins ajoutent, entre autres, un effet positif sur les troubles digestifs et sur l’hypertension artérielle. C’est d’ailleurs le thème des deux derniers livres* écrits par le docteur Lionel Coudron (médecin et professeur de yoga) et Corinne Méville (professeur de yoga). Deux ouvrages qui, en plus des explications scientifiques, décrivent les exercices à effectuer dans chacun des cas.

Système nerveux

Les facteurs à l’origine de l’hypertension artérielle (HTA) sont bien connus. Tout d’abord le stress, lorsqu’il perdure. Car “le système nerveux sympathique reste activé”, note le Dr Coudron. “Et le système parasympathique, qui normalement doit le contrecarrer et l’aider à revenir à la normale, ne remplit plus sa fonction, il n’a plus de tonicité suffisante.” L’anxiété, le manque de sommeil et une alimentation riche en sel sont d’autres facteurs de risque reconnus. Ce sont donc des éléments sur lesquels les hypertendus doivent évidemment agir en priorité… autant que possible.

Quant au yoga, il apporte des effets bénéfiques, car il renforce l’action du système parasympathique sans pour autant diminuer celle du système sympathique. C’est, selon les auteurs, sa grande force. Les postures favorisent un étirement de tous les muscles et libèrent le corps des tensions qui entretiennent un état de stress permanent. De plus, les exercices de yoga agissent directement sur les résistances artérielles et sur l’élasticité de la paroi de nos vaisseaux sanguins qui peuvent mieux se dilater lorsque la tension monte.

Harmonie corps-esprit

Les troubles fonctionnels intestinaux et digestifs sont aussi une cible de choix pour le yoga, la discipline considérant, depuis la nuit des temps, que la santé débute par un bon fonctionnement intestinal. Et que la pratique régulière d’un certain nombre d’exercices permet de régler les problèmes de constipation et de soulager les douleurs abdominales. Des soucis qui concernent 5 millions de personnes en France (deux femmes pour un homme) et qui sont à l’origine de 70 % des consultations de gastro-entérologie.

Nettement moins scientifique que les deux précédents, le livre d’Isabelle Van Wynsberghe** prône le jeûne, le yoga et la randonnée pour détoxifier son organisme, se régénérer et retrouver l’harmonie corps-esprit. Cette mère de trois enfants, titulaire de différents diplômes d’enseignement en yoga, ne tarit pas d’éloges sur les bénéfices cumulés de ces trois pratiques. Son témoignage, largement illustré, ne peut que conforter tous ceux qui s’apprêtent à succomber à la “mode” actuelle du jeûne. Mais gare : le fait de se priver de nourriture pendant une semaine n’est pas une panacée et mérite un avis médical.
Source : Le Point.

*

**


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je suis humain(e)