Connexion

J’ai suivi un stage de constellations familiales

 Actualité.  URL de cette page.

Secrets de famille, exclusions, deuils non faits… nous payons parfois les dettes de nos aïeux sans le savoir. La journaliste de Psychologies.com a fait un stage en constellation familiale et a partagé son vécu dans cet article résumé.
La mémoire familiale nous influence plus que nous l’imaginons, explique Mabel Meschiany (psychologue et psychanalyst). Ensemble, nous allons tenter d’identifier ces loyautés inconscientes qui nous empêchent de choisir pleinement notre vie.
Parfois, on compense une injustice d’une autre époque, en cherchant par exemple à réparer le tort qu’un homme a fait à une grand-mère. On se sacrifie pour ne pas trahir son ascendance.
Dès 1913, dans Totem et Tabou, Sigmund Freud évoquait la possibilité de la transmission d’une faute, de génération en génération. Par la suite, le psychiatre américain Jacob Levy Moreno, créateur du psychodrame, les psychanalystes Nicolas Abraham, Maria Török ou encore Didier Dumas se sont intéressés aux dynamiques inconscientes de la famille. Par ailleurs, sous l’impulsion du psychologue américain Gregory Bateson, puis de l’école de Palo Alto, la thérapie familiale systémique viendra aider à l’identification et à la modification des rôles de chacun dans le système familial.

C’est à la psychothérapeute Anne Ancelin Schützenberger, auteure du best-seller Aïe, mes aïeux !, que l’on doit la création de la psychogénéalogie transgénérationnelle. Une méthode qui repose sur des concepts tels que « le syndrome d’anniversaire » (ces dates qui font sens dans une même famille) et les loyautés familiales inconscientes.

Autre approche : la thérapie de groupe des constellations familiales, fondées par Bert Hellinger, psychothérapeute allemand. Elle propose de rejouer, au sein du groupe, l’histoire familiale et d’en révéler les noeuds, premier pas pour mettre un terme à des scénarios répétitifs douloureux.
Lire l’article en entier sur Psychologies.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je suis humain(e)