Connexion

Ces survivantes de l’anorexie

 Actualité.  URL de cette page.

Les troubles du comportement alimentaire – anorexie, boulimie, compulsions – peuvent se surmonter. Un processus long et parfois douloureux. Environ 5 % de la population féminine âgée de 15 à 35 ans souffrirait d’anorexie et de boulimie, selon l’association Autrement. Le professeur Daniel Rigaud estime que “60 % des patientes atteintes d’anorexie mentale et de boulimie s’en sortent”.
Première étape fondamentale : la prise de conscience. Le Dr Alain Meunier, psychiatre-psychanalyste donne son point de vue.
Il faut un travail à trois niveaux : une thérapie nutritionnelle avec une diététicienne ; une thérapie cognitivo-comportementale pour lutter contre les crises, vomissements ou compulsions, et une psychothérapie”, préconise le Pr Rigaud. À la Note Bleue l’association organise également des “journées thérapeutiques” pour enseigner des techniques mentales, comme la méditation intérieure ou l’auto-hypnose.
Pour Dominique Vignaud l’intérêt de ces prises en charge réside aussi dans le fait qu’elles “rompent l’isolement et libèrent la parole”.

Lire l’article complet sur LePoint.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je suis humain(e)